Le divertissement le plus consommé par les jeunes

Le divertissement est une forme de loisir, et peut être adapté à toute échelle. Un seul animateur peut choisir parmi une vaste gamme de produits préenregistrés pour créer une expérience unique en son genre. Un banquet ou une fête peuvent être aussi intimes que deux personnes, ou aussi grands que des milliers, avec une musique et une danse appropriées à l’occasion. Un spectacle peut être destiné à un public mondial ou à quelques milliers de personnes.

Du cinéma aux émissions de télévision en passant par les jeux vidéo, il existe de nombreuses façons de se divertir. Si les émissions de télévision sont de plus en plus populaires, les films ne sont pas le seul moyen de passer le temps. Pour ceux qui ne veulent pas dépenser de l’argent pour des films, vous pouvez les regarder sur Netflix, un service de streaming de films en ligne.

Les jeux sont l’une des plus grandes industries du divertissement au monde. À eux seuls, les jeux vidéo représentent plus de 145 milliards de dollars américains et continuent de croître chaque année. Les gens voient dans les jeux vidéo un moyen de se détendre et de se socialiser. En fait, les jeux sont devenus la forme de divertissement la plus populaire au cours des dernières années. Au Royaume-Uni, les joueurs dépensent plus pour les jeux vidéo que pour le cinéma. Mais si vous voulez savoir quelle est la forme de divertissement la plus populaire, considérez le nombre de personnes qui jouent aux jeux vidéo.

Les jeux vidéo domineront la liste des contenus médiatiques consommés en 2022. N’étant plus réservés aux étudiants, les jeux vidéo offriront des heures d’excitation et d’évasion du quotidien. À mesure que les jeux vidéo deviennent plus réalistes, sociaux et interactifs, ils se transforment en une dépendance en plein essor. Les joueurs jouent même à des jeux vidéo dans des lieux publics comme le métro, les centres commerciaux et les parcs à thème. 

Les jeux sont devenus l’activité préférée de la génération Z, celle qui a grandi en jouant aux jeux vidéo. Alors que les milléniaux et les générations plus âgées utilisent tous les deux les médias sociaux, la génération Z et la génération X placent les jeux vidéo au premier rang de leurs activités. Quant aux milléniaux et aux X, ils classent l’écoute de la musique et la navigation sur Internet au deuxième rang de leurs activités préférées. Ces données suggèrent que les jeux sont en passe de détrôner la télévision comme première forme de divertissement.

Malgré le déclin de la popularité de la télévision, le streaming audio et vidéo continue d’être populaire parmi les jeunes adultes. Selon une étude récente d’Omnicom, près de 30 % des ménages de moins de 35 ans n’avaient pas d’abonnement au câble. En 2016, les appareils mobiles ont remplacé la télévision en tant qu’appareil le plus courant pour regarder des films, de la musique et des médias sociaux, bien que le public plus jeune regarde toujours la télévision. Et selon le dernier rapport de Nielsen, plus de soixante-dix pour cent des Millennials américains ont un abonnement à des services de streaming en ligne, tels que Netflix et Amazon.

Les jeux sont devenus une industrie en plein essor, absorbant le temps des autres formes de divertissement. Les Millennials, en particulier, sont attirés par les jeux car ils leur procurent un sentiment de communauté, un moyen de rester en contact avec leurs amis et d’exprimer leur propre identité. Outre les jeux vidéo, les plates-formes de jeu gagnent en popularité, et près d’un quart des joueurs américains ont assisté à des événements en direct dans le jeu. Toutefois, cette tendance n’est pas durable, et certains craignent que les restrictions imposées aux services de jeux et de streaming continuent d’affecter l’avenir des jeux.

Le nombre de jeunes qui regardent des jeux et du sport électronique a augmenté de cinq points au cours des deux dernières années. Bien que les hommes continuent de dominer le public des jeux, les femmes constituent un segment croissant de ce groupe démographique et un public cible clé pour les marques. D’autres types de contenu, tels que la télé-réalité et les programmes de santé et de remise en forme, n’ont pas connu d’augmentation significative chez les jeunes consommateurs, mais il existe encore de nombreuses possibilités pour les marques de cibler ces personnes. Par exemple, Netflix a investi dans le public des jeunes femmes.

Le temps passé à lire des magazines et des journaux a diminué au cours des dernières années. Le temps moyen passé par semaine à lire un journal est passé de 43 % à 23 %, et seuls 11 % des jeunes adultes lisent un journal imprimé chaque semaine. Alors que la télévision continue de dominer le temps passé par les jeunes, la proportion d’adultes qui regardent ou écoutent des émissions de radio ou des journaux est passée de 43% à 23% en 10 ans. Près de la moitié des jeunes passent plus d’une heure par jour sur la télévision, la musique, les sites web vidéo et les sites de réseaux sociaux.